Les Virtualistes
"Nous vous rappelons qu’il existe d’autres possibilités"

Le Courlu Revient...

Pascal S. et son inséparable ami Pascal M. avaient, dans les années soixante dix, bombé sur un ou deux ponts du périphérique cette phrase mystérieuse et prémonitoire : « Le courlu revient ». Si mystérieuse qu’un député avait fini par demander à l’Assemblée quel était ce courlu qui revenait et si il y avait lieu de s’en inquiéter. L’histoire est vraie, comme en atteste un ancien lycéen de l’époque sur son blog. Et les anciens le savent, quand arrive le courlu (dit aussi courlis, oiseau marin de nos contrées à long bec se nourrissant lui aussi de petits crustacés) arrive, c’est que le printemps est là.

JPEG - 52.4 ko

Mais quand le courlu revient, les cormorans, eux, migrent vers le Nord pour danser leurs nuptiales parades et fonder nid et famille. Ainsi va la vie, chez les oiseaux comme chez les humains...

Pour la tribu virtualiste cela signifie qu’il est temps d’enlever le fond noir, de quitter provisoirement les bords du canal de l’Ourcq et d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe.

A l’ile Maurice par exemple, où couleurs, cultures et religions se tolèrent et se mélangent même parfois. Dix jours suffisent pour être conquis et avoir envie d’y retourner. Rêves de retraite anticipée et active entre bois sculpté, librairie et carte de whiskys et de rhums pour amateurs, et le Holi day tous les 17 mars....

JPEG - 63.2 ko

A Punta Cana (République dominicaine), où on a rendez-vous avec Juanito pour oublier un peu les tragédies. Et puis de là voler d’un tir d’ailes jusqu’aux serres odoriférantes du Colorado et visiter les petites boutiques à ganja. Il faut y aller pour y croire !

En Guadeloupe où la case (pas mystérieuse) de Freddy ne demande qu’à revivre et s’animer. Les aspirants locataires n’ont qu’à nous contacter.

JPEG - 136.7 ko

A Angoulème où en attendant le mariage de Nico et de Michèle, on skype et on bosse dur sur la biographie collective de Pascal tout en regardant bourgeonner les arbres.

A Berlin pour arpenter l’est et l’ouest avec Myriam, Thomas et Mara. Mieux au printemps qu’en hiver...

A Marseille où, je te jure Martine, il fait déjà chaud comme en juillet, et Zab a prévu de repaingdre les murs des chambres.

JPEG - 449.5 ko

A Toulouseuuuu où Anne Lise sarcle et bine son potager permacultivé, en chantant des cansiones révolutionnaires. Ola chica !

JPEG - 124.4 ko

Dans l’Aube où il faudra bien aller en pleurant et en riant, ouvrir grand les fenêtres de la maison, tondre l’herbe haute et tailler la vigne à retardement. A plusieurs....

JPEG - 441.2 ko

Au Portugal où on ira, paradis ou pas, parce que, Jean-Ba l’a dit, « c’est la crise, il n’y a plus d’argent mais il se passe des choses ... ».

Dans l’ile de Ré où il fera bon vivre et flâner le nez au vent, avant l’arrivée massive des vacanciers. On n’y voit habituellement pas de cormorans mais des courlus peut-être bien.

Aux Baux de Provence où Leila, Ariel et le Festival à part attendent leur porte-drapeau. Il sera, on sera au rendez vous, pour sûr !

JPEG - 29.3 ko

En Corse du Nord avec l’ami Jet, l’automne y est doux et les corses... corses.

A Breyell où Luc prépare le tome 2 de son Magic Rituals tout en faisant des stages d’initiations et du bed & breakfast.

A Londres voir le nouveau flat-along-the-docks de John le pirate et Elaine. De la Tamise on pourrait embarquer sur un voilier qui nous mènerait jusqu’aux Cyclades. Why not ?

En Indonésie ou dans les abers du côté de Quiberon, là où ma pote Stef me dit toujours qu’elle m’emmènera. Misons plutot sur les abers, c’est moins loin...Mais la Thailande aussi nous fait signe, via les photos de Tof qui a arpenté les îles et les ports, en quête de nouveau départ.

JPEG - 395.6 koJPEG - 369 ko JPEG - 215.2 ko


Le temps de faire tout cela, l’horloge aura tourné, 2014 aura fait sa révolution, à cheval sur l’espoir que nous, et ceux qui sont partis, avons de jours plus humains.
Loin de la douleur et de la guerre.

Et puis les cormos reviendront nous séduire,
et les courlus annonceront un autre printemps.

X-Tine 29 mars 2014

P.-S.

Déposez votre - Write your - Tribu(te) pour Pascal